« Vous prenez soin d’un proche,
nous sommes passés par là. »
Appelez le 01 8 472 9 472
Accueil / Actualité / Tous solidaires avec les aidants à l’occasion de la Journée Nationale des Aidants le 6 octobre

Tous solidaires avec les aidants à l’occasion de la Journée Nationale des Aidants le 6 octobre

Derrière le terme « aidants » se dissimulent bien souvent des proches, des familiers ou des bénévoles. Ce sont 11 millions[1] de nos concitoyens qui pratiquent la solidarité bienveillante vis à vis de personnes vulnérables. Ce mouvement sera plus nécessaire d’années en année en raison du vieillissement et de la hausse dramatique du nombre de malades chroniques.

La Journée Nationale des Aidants a été créée en 2010, elle est loin malheureusement d’avoir sorti de l’ombre les aidants.

Qui a pris conscience que ces femmes et ces hommes bénévoles représentent l’économie d’une dépense de 164 milliards d’euros ?
Qui s’est rendu compte que ces personnes contribuent 7 jours sur 7 à rendre la vie plus douce à des millions de personnes, de tout âge ?Qui a mesuré combien il faudrait d’aidants professionnels pour suppléer les bénévoles ?

Pour un proche, assister une personne malade veut souvent dire s’oublier soi-même, transformer le domicile, devenir acrobate des rendez-vous, mais aussi assurer physiquement, psychologiquement, financièrement, et être assigné à résidence par amour.

L’implication de l’entourage auprès d’une personne malade procède moins de l’acte volontaire et choisi en toute connaissance de cause que des circonstances de la vie qui provoquent cet état de fait. La survenue d’un accident ou l’irruption d’une maladie grave viennent bouleverser un équilibre de vie et obligent à la prise et au partage de nouvelles responsabilités.
Les proches vont être fragilisés par l’évolution au long cours de la maladie qui les mobilise de manière croissante au point d’aboutir à une charge de travail contraignante et souvent répétitive.
Préoccupés avant tout par le suivi des soins et le maintien de la qualité de vie du malade, les aidants négligent leurs propres besoins.
Dans la société, le rôle de l’aidant reste globalement sous-valorisé quand il n’est pas tout simplement ignoré ou présenté comme un acte obligé.

Le sentiment d’être seul avec son proche dépendant, sans visibilité pour l’avenir, constitue un facteur majeur de vulnérabilité.

Vous avez sûrement dans votre entourage quelqu’un qui aide, soutient et assiste au quotidien, un père, une mère, un enfant, un(e) conjoint(e).

Le 6 octobre prochain :

  • Montrez-leur que vous pensez à eux. Remplacez-les une journée ou quelques heures et permettez-leur, ce jour-là « d’alléger leur quotidien »
  • Parlez-leur de la Journée Portes ouvertes organisée par Avec nos Proches de 9h à 22h, 3 événements à distance et entièrement gratuits dédiés aux aidants : une conférence téléphonique, un chat d’entraide, et du soutien et de l’écoute par téléphone (page Facebook de l’événement)

 

[1] Baromètre Aidants réalisé par BVA pour la Fondation April (mai 2016)