« Vous prenez soin d’un proche,
nous sommes passés par là. »
Appelez le 01 8 472 9 472
Accueil / Mur des témoignages

Mur des témoignages

32 témoignages publiés

Sylvain

"Je suis le cadet d'une fratrie de 5 enfants. En 2005, j'ai été contraint de m'arrêter de travailler pour m'occuper de mon père, alors âgé de 77 ans, ayant de multiples pathologies, et handicapé des membres inférieurs de surcroît. Malgré une soeur, habitant à 300 mètres de chez mon père, j'ai été le seul de la fratrie à m'en occuper, 7 jours sur 7, 365 jours par an, souvent de jour comme de nuit, sans aucune journée de vacances. Je suis éprouvé tant physiquement que moralement. Aujourd'hui cela fait un mois que mon père est décédé, pourtant le cauchemar continu, avec l'envie de mes frères et de ma soeur de m'attaquer en justice, pour ce que j'aurais fait ou pas fait pour notre père. J'ai besoin d'aide et je ne sais plus vers qui me tourner..."

Laurent

"J'accompagne un monsieur âgé victime d'un AVC
Je viens de discuter au téléphone avec une dame qui a été aidante. Cette conversation m'a fait beaucoup de bien. La personne s'est montrée très aimable, très à l'écoute de mes problèmes et m'a donné d'excellents conseils. Je regrette de ne pas avoir téléphoné plus tôt car j'hésitais beaucoup à le faire : ce n'est pas toujours facile de partager ses problèmes. Pourtant, il est nécessaire d'échanger avec des personnes qui connaissent le problème des aidants et des malades."

Christelle

"J'ai 44 ans et je travaille comme aide soignante
Mon frère souffre de plusieurs maladies auto immune, depuis 5 ans mais à l'heure actuelle toujours pas de diagnostic précis. Moralement pour lui et physiquement c'est très compliqué, aucun traitement (puisqu 'on ignore ce qu'il a) Je l'accompagne comme je peux."

Bénédicte

"Accompagnement fin de vie de mon père atteint d'une tumeur au cerveau pendant 8 mois en 2014.Ce fut très douloureux de le voir ainsi diminué.
Je dois maintenant m’occuper de ma mère qui a toujours été épuisante et usante encore plus depuis que mon père a disparu- je dois gérer son deuil et le mien, ses angoisses ses anxiétés.Elle a toujours refusé l'accompagnement psychologique en soins palliatifs et je dois faire sa psy"

Régine

"En ce moment désemparée. Ma mère a 99 ans 1/2, et vit certainement ses derniers mois. Ayant toujours refusé d'aller en maison de retraite, je me suis occupée d'elle depuis ma retraite il y a 15 ans. Elle a eu 6 enfants et est veuve depuis 29 ans. Ses problèmes de santé ont commencé il y environ 8 ans avec des périodes d'accalmie. Mes deux frères voulaient choisir pour elle la maison de retraite, l'un est à 500 kms et l'autre encore en activités. On me reproche de m'être occupée d'elle, car si j'avais refusé, elle aurait été obligée de quitter sa maison. Elle bénéficie d'un entourage de soins quotidiens, aides-ménagères, infirmières (3 fois par jour) kiné, auxiliaire de vie le soir.

Mes frères estiment qu'elle ne finira pas ses jours dignement, et que je suis la seule responsable puisque je me suis entêtée à la soigner, et à être présente pour elle, malgré mes charges de famille (mon mari, mes enfants, petits-enfants). Ces reproches me font beaucoup de mal; Merci de vos conseils."

Monique

"Je suis veuve depuis 8 ans, mère de 2 grands garçons et heureuse mamie d'un petit garçon et d'une petite -fille ; j'ai 56 ans et je suis jeune retraitée.

J'ai accompagné mon mari pendant 11 ans ( de ses 37 à ses 48 ans ), jusqu'à son décès; il était atteint d'une tumeur cérébrale cancéreuse, et il a subi de très nombreux traitements et 2 interventions. Nous avons eu la "chance " de sa survie longue, ce qui est rare dans ce type de pathologie, ce qui a permis à nos enfants de grandir avec lui, et lui a permis de les voir grandir.avec du recul, je peux dire que nous avons vécu de grands moments, qui ont forgé le caractère de mes fils, avec beaucoup d'amour comme socle de notre vie."

Vous prenez soin au quotidien d'un proche âgé ou malade ?

Partagez votre expérience :

* Champs obligatoires