Appelez-nous,
nous sommes passés par là.

 

01 84 72 94 72
Accueil / Actualité

PARTICIPEZ À UN ATELIER PAR TÉLÉPHONE

Vous êtes aidant ? Participez à un atelier par téléphone. Pas besoin sortir de chez vous. C’est le lundi 13 janvier de 20h30 à 21h30 et c’est gratuit. On parlera entre aidants du sujet suivant : le sentiment de culpabilité, le comprendre, s’en libérer.

Envie de s’inscrire, écrivez nous à :

BELLE ANNÉE 2020 !

Toute l’équipe d’Avec Nos Proches vous souhaite le meilleur pour 2020, à vous et vos proches.

L’heure est aux bonnes résolutions, mais aussi au bilan de l’année qui vient de s’achever. 2019 a été une année pleine de challenges réussis. Et nous souhaitons avant tout vous remercier, partenaires, bénévoles et aidants d’avoir été à nos côtés pour adoucir le quotidien les aidants.

PLUS DE 280 HEURES D’ÉCOUTE

Merci aux écoutants bénévoles pour leur engagement en 2019 auprès de tous les aidants.

LES DERNIÈRES NOUVELLES

Découvrez les toutes dernières nouvelles de l’association dans notre newsletter du mois de décembre.

Bonne lecture à toutes et tous.

PORTRAIT DE CHRISTINE, ÉCOUTANTE

Pouvez-vous présentez en quelques mots ? « Je m’appelle Christine, je vis à côté de Bordeaux et je suis écoutante dans l’association. J’ai fait carrière dans le milieu hospitalier comme secrétaire médicale. Ce qui me plaisait avant tout c’est la relation humaine. Le patient avait besoin de parler, de se confier avant son rendez-vous et j’étais là pour lui. Il y a quelques années, j’ai décidé de me reconvertir. J’ai repris mes études pour devenir psychanalyste. Je crois beaucoup aux pouvoirs de la parole. J’exerce actuellement en cabinet libéral. »

Comment avez-vous connu Avec Nos Proches ? « À la fin de ma reconversion professionnelle, j’ai souhaité m’ouvrir à des associations d’écoute. Dans mes recherches, je suis tombée sur l’association Avec Nos Proches et l’association Astrée. Deux associations pour lesquelles je suis encore engagée. Parallèlement, j’ai accompagné une amie qui avait un cancer et qui était en grande rupture familiale. À ce moment-là, je n’avais pas conscience d’être aidante. Cette expérience a été révélatrice dans le fait de m’engager pour les aidants ».

Quel est votre parcours dans l’association ? « Je suis écoutante depuis maintenant 4 années. Et depuis 2 ans, j’épaule Maëlle, la coordinatrice des bénévoles, dans le recrutement et la formation des futurs écoutants ».

Comment se passe un entretien de recrutement pour un futur écoutant ? « La personne prend contact avec l’association via le site Internet bien souvent. Elle échange dans un premier temps par mail puis par téléphone avec Maëlle qui me fait par la suite un compte-rendu. L’objectif de ce premier entretien est pour nous de comprendre le vécu du bénévole, ce qu’il attend de l’association, est-ce qu’il a déjà fait de l’écoute ? Ensuite, il y a la phase d’appropriation des modules d’écoute. Pendant cette période, le futur écoutant peut être amené à échanger avec nous sur ses questionnements, ses réflexions autour de l’écoute… Recruter un bénévole n’est donc pas pour moi un acte anodin. En écoute mais aussi dans le recrutement des bénévoles nous sommes confrontés à nos propres croyances, nos peurs, aux jugements qui peuvent être hâtifs, le binôme que l’on fait avec Maëlle permet justement ce réajustement dans l’échange. »

Que vous apporte cette expérience de recrutement des écoutants ? « Pour moi, être écoutant chez Avec Nos Proches, c’est être chez soi, seul. C’est être « invisible ». On ne rencontre pas les autres écoutants, tout se passe par téléphone.  J’avais besoin d’échanger davantage. Je communique très peu sur son engagement dans ma famille, à mes amis… cela reste dans l’intime. Participer au recrutement me paraissait une bonne opportunité pour échanger sur l’écoute, sur l’humain avec d’autres personnes… »

Un conseil pour les futurs écoutants qui souhaiteraient nous rejoindre ? « Tout d’abord, en écoute travailler son ouverture d’esprit est un travail constant. Certaines situations peuvent nous déranger voire nous scandaliser car nous rentrons bien souvent dans le cercle intime des familles… La juste distance permet de ne pas nous investir dans l’émotion d’où l’intérêt de ce travail personnel en se tenant toujours informé de ce qui se passe dans notre société. Pour moi, il faut être connecté pour offrir une bonne écoute. Il faut être dans un cadre où l’on se sent bien et ou on ne va pas être dérangé. Il faut avoir une posture et être attentive 100% à l’autre.  Enfin, pour moi plus on pratique l’écoute, plus on devient meilleur… »

UN ARTICLE DANS LE RÉPUBLICAIN LORRAIN

Découvrez le portrait d’Hervé Blajman, pharmacien à Sarreguemines, qui rejoint notre Conseil Scientifique pour sensibiliser les professionnels de santé aux difficultés que rencontrent les aidants dans leur quotidien.