Appelez-nous,
nous sommes passés par là.
01 84 72 94 72

Accueil / Blog / PAROLE DE BÉNÉVOLE : JULIE, ÉCOUTANTE

PAROLE DE BÉNÉVOLE : JULIE, ÉCOUTANTE

Nous sommes allés à la rencontre des bénévoles de notre association qui font de l’écoute. Nous leur avons donné la parole à travers une série de portraits sonores. Chaque portrait est une immersion dans l’univers d’un bénévole écoutant  ou écoutante au sein de notre association qui accompagne les aidants.

ÉPISODE 4/4 – PAROLE DE BÉNÉVOLE : RENCONTRE AVEC JULIE, ÉCOUTANTE 

Julie a 30 ans, elle vit à Paris et elle travaille dans la finance après avoir vécu et travaillé à l’étranger ces dernières années. Elle a rejoint l’association en septembre 2020. Julie a toujours voulu faire de l’écoute. C’est quelque-chose d’important pour elle mais elle a attendu de se stabiliser géographiquement et intérieurement avant de s’engager.

Elle a été aidante de ses parents atteints tous les deux de troubles psychologiques.

Julie évoque la facilité de faire le bénévolat depuis chez soi et le fait que l’association est à l’écoute de ses écoutants.

L’ÉCOUTE C’EST COMME DE LA CONTEMPLATION

Ce que Julie apprécie c’est la proximité avec les gens qui appellent la ligne d’écoute et qui se confient tout de suite. Il n’y a pas de filtres. Pour elle, c’est une interaction unique et très intéressante.

Le temps que Julie donne à Avec Nos Proches, c’est comme de la contemplation. C’est un moment où elle s’oublie et elle est juste une oreille et presque plus une voix.

Lorsqu’une personne appelle pour faire part de son désarroi, de sa colère, des sentiments négatifs qui la traversent par rapport à la personne accompagnée, elle peut faire preuve d’empathie et ne pas être dans le jugement. Pour Julie « ressentir de la violence, de la colère, du rejet, ce n’est pas être un monstre, c’est être humain. Le problème, ce n’est pas la maladie du proche, c’est la relation qu’on a avec lui. »

Chez Avec Nos Proches, Julie a appris à écouter différemment ce qu’elle fait aujourd’hui dans son quotidien auprès de sa famille ou amis. Dans l’ensemble, Julie essaie d’être une page blanche à chaque nouvel appel. Finalement, elle a appris à laisser la parole à l’autre, le laisser parler jusqu’au bout.

Ce portrait sonore de Julie a été réalisé par Vanessa Attia, créatrice de podcasts. 

 

L’aidant a de nouveau le droit et la possibilité d’être lui-même lorsqu’il appelle la ligne. 

Julie